Cette semaine, nous allons étudier un autre mythe lié au domaine du web : la “plateforme révolutionnaire” qui vise à imiter les géants d’Internet.

Le mythe

Nous avons souvent croisé lors de salons, conférences ou encore soirées de networking des entrepreneurs souhaitant monter une activité en ligne.

En tant que professionnels de la communication, nous faisons souvent face à des personnes qui martèlent : “Je vais créer une plateforme révolutionnaire sur le web !”. Loin d’être une mauvaise idée en soit, créer une activité dématérialisée est plutôt synonyme de modernité.

Mais l’objectif visé n’est-il pas en inadéquation totale avec la réalité ?

La réalité

Lorsque nous discutons avec notre interlocuteur, l’idée semble toujours pertinente mais nous identifions généralement 2 inadéquations critiques :

  • L’évolution technologique et les usages : Vouloir révolutionner les habitudes, c’est bien, mais la cible visée est-elle prête à dématérialiser son achat dans ce domaine ? L’exemple parfait que l’on puisse citer est celui du testament en ligne…
  • L’objectif et les moyens : Vouloir révolutionner le web, c’est bien, mais encore faut-il s’en donner les moyens. Créer une plateforme de mise en relation entre acheteur et vendeur avec un budget de  2000 € nous semble relever du surnaturel… Il faut mettre cette réalité en perspective avec le référencement.

L’avis de l’agence

Attention aux idées miracles et aux rêves éphémères !

Le développement d’une activité en ligne tout comme une activité “physique” nécessite travail, temps et moyens financiers pour se développer.

Il est vrai que des exemples de “plateformes révolutionnaires” existent. Nous pouvons citer Amazon, Air-bnb ou encore Facebook. Mais celles-ci sont souvent des exceptions qui ont nécessité un temps de développement, et des moyens financiers conséquents.

Ne vous découragez pas mais prenez conscience que dans le domaine du web, sur cent idées, une seule connaitra le succès.