Contenu Marketing : faut-il faire de la quantité ou de la qualité ?

Avec la révolution digitale, nous sommes entrés à pleine vitesse dans l’ère du contenu marketing.

En effet, sur le web, tout n’est qu’une histoire de contenus.

Cet article fait suite à diverses lectures récentes d’articles et discussions sur le fameux dilemme quantité vs qualité. Le débat est visiblement houleux parmi nos confrères du marketing digital.

En effet, 2 écoles s’opposent frontalement quant il s’agit d’alimenter une stratégie de contenu marketing (content marketing). La première école privilégie la quantité pour obtenir davantage de résultats. La seconde école favorise la qualité pour développer une meilleure image de marque.

Alors, faut-il faire de la quantité ou de la qualité en matière de contenu marketing ? Décortiquons ensembles ces 2 approches.

Contenu marketing : l’école de la quantité

Soyons clair dès le départ : ce n’est pas l’approche que nous privilégions chez Pôle Studio. Mais bref, passons…

Nombre de nos confrères estiment qu’en marketing digital, il faut produire du contenu au kilomètre pour obtenir un réel résultat.

Il est vrai que l’effet de masse contribue en partie au fait qu’une entreprise soit visible. Par exemple, si vous postez un message sur LinkedIn une seule fois par mois et que votre concurrent poste quant à lui tous les 3 jours : il est clair qu’il aura plus de chances d’être visible et donc d’obtenir plus de résultats.

Exemple de contenu marketing sur LinkedIn

Sur LinkedIn, nous avons constaté qu’il vaut mieux publier 1 post tous les 2 ou 3 jours plutôt que 3 posts dans la même journée 1x/mois…

Mais tout dépend de ce que l’on entend par résultat… Je m’explique : à quoi ça sert d’avoir 10 000, 20 000 ou même 50 000 vues sur un post LinkedIn ? Quel est le retour derrière en termes de conversion ? Car c’est quand même ça la finalité du marketing : c’est de convertir une audience en leads (prospects qualifiés).

Ce que je veut dire par là c’est qu’il ne faut pas viser à tout prix un maximum de vues sur un post. Mais aussi, ça ne sert à rien de faire la course aux ouvertures en emailing. Un contenu efficace n’est pas forcément un post avec 100 000 vues. Un contenu efficace, c’est un post avec de l’engagement. Pour faire plus simple, c’est un post qui anime votre audience et qui génère partages, clics et commentaires.

Donc en résumé, l’école de la quantité vous incite à produire toujours plus de contenus pour être plus visible. Ceci pour générer ainsi davantage de résultats. Cette méthode repose donc sur une vision très mathématique et un effet de levier assez mécanique.

A ce sujet, je vous invite à consulter l’étude très complète réalisée part Hubspot sur l’impact de la quantité sur le résultat d’un blog.

Alors faire de la quantité, je dirais pourquoi pas… mais à condition de produire du contenu de qualité, ce qui nous amène au second cas…

Contenu marketing : l’école de la qualité

Vous l’aurez compris, chez Pôle Studio, nous sommes plutôt adeptes de la qualité. Car oui, c‘est la qualité qui engendre de l’interaction avec votre audience.

Pour reprendre une citation de mon confrère Bruno Fridlansky (que j’apprécie justement pour la qualité de ces publications) : le marketing moderne, c’est du H2H ou “Human to Human”. C’est à dire, une relation d’humain à humain personnalisée et surtout “vivante” !

Et vous savez comme moi (si vous faites un peu de commercial), qu’il vaut mieux un contact “animé” et motivé plutôt qu’une centaine de contacts froids.

Cette relation “vivante” ne peut s’enclencher que si vous suscitez l’intérêt et provoquez l’engagement par le biais d’un contenu marketing de qualité. La boucle est bouclée !

Image d'exemple contenu marketing qualite

Sur le blog de l’agence, nous privilégions la qualité et avons choisi de rédiger un articles tous les 7-10 jours plutôt qu’un article par jour comme certains de nos concurrents.

Au sein de l’agence, nous nous efforçons de faire du contenu marketing de qualité mais ce n’est pas toujours simple… Vouloir à tout prix viser la qualité et tendre vers l’excellence génère souvent des retards et des frustrations.

Je peux vous donner un exemple concret avec notre dernier livre blanc : Les secrets d’un site web performant en BtoB.  A force de vouloir toujours faire mieux en termes de contenu et de mise en forme, nous avons retardé maintes fois la sortie de ce guide. La conséquence est un retard de 6 mois !   Si nous l’avions publié plutôt, nous aurions à l’heure actuelle plus de téléchargements, donc plus de résultats. Mais vous connaissez l’expression : “avec des “si”, on refait le monde…”

Tout ça pour dire que privilégier un contenu marketing de qualité c’est bien, mais il ne faut pas que cela pénalise votre fréquence de publication. La fréquence est la clé du succès en marketing digital.

Est-ce si binaire ?

Clairement non ! On peut tout à fait produire du contenu marketing de qualité et en quantité. Mais ceci n’est possible qu’à à condition d’avoir les ressources suffisantes…

Et c’est souvent là que le bât blesse… Pour avoir mis en place une stratégie de contenu marketing depuis plusieurs années, nous pouvons vous affirmer qu’il n’est pas si simple de disposer des ressources nécessaires.

Pourquoi ? Tout simplement parce-ce que créer du contenu de qualité en quantité nécessite d’avoir :

  • du temps en interne (ou de l’argent pour externaliser)
  • des compétences (pour rédiger, optimiser pour le référencement, créer des illustrations, réaliser des vidéos…)
  • les bons outils (pour permettre d’assurer le suivi de la stratégie dans le temps)
  • mais aussi de l’organisation (créer un planning rédactionnel, créer un process de diffusion)
  • et de l’inspiration (car oui il en faut, croyez moi !)

Toutes ces ressources, méthodes, outils ne s’acquièrent pas du jour au lendemain. C’est le fruit de nombreux tests, échecs, ajustements et succès.

C’est  la vocation de l’agence Pôle Studio : accompagner nos clients avec la mise en place d’une stratégie digitale efficace.  Nous proposons d’ailleurs un service de marketing digital externalisé avec garantie de résultat : Lead Generator.

Pour finir, la quantité est plutôt adaptée à une logique BtoC puisque l’achat est plus impulsif. Dans une logique BtoB, il vaut mieux privilégier la qualité dans une optique de long terme.

On espère que cet article vous a plu ? Tant mieux ! Recevez les prochains sujets dans votre boite mail en vous inscrivant gratuitement à notre newsletter.

Bon le digital c’est très bien, mais si vous souhaitez échanger de vive voix avec nous sur vos problématiques marketing et commerciales, on vous invite à nous contacter par téléphone.

Romain PETEL

Co-fondateur de Pôle Studio – Consultant Marketing Digital – Diplômé d’une Licence de commerce international de l’université Sorbonne Paris IV et d’un Diplôme Européen d’Etudes Supérieures en Marketing. J’accompagne les entreprises pour bâtir et mener une stratégie de marketing digital dans le but de décupler leur force de frappe commerciale.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest